L'Aïkido, un Art martial sans compétition
Accessible à toutes et à tous, sans tenir compte de l'âge, de la morphologie, des origines sociales ou professionnelles.
Cet Art martial se présente comme un ensemble de techniques de défense. L'apprentissage de ces techniques se réalise progressivement dans le but d'acquérir le reflexe des mouvements.

En savoir plus

Origines
O Senseï Morihei Ueshiba (1883-1969) a developpé à partir de 1925 cet Art Martial après l'étude de différents arts martiaux - Aïki-jutsu - Da?o Ryu - ju-Jitsu - en incluant la pratique des armes (sabre, baton, couteau).
Maître Morihei Ueshiba a réalisé une synthèse des "Budo" Japonnais et a créé l'AÏkido : " avec l'Aïkido nous entraînons notre esprit à ne pas combattre et nos techniques à ne pas attaquer..."


Enseignements
Harmonie, équilibre et dépassement de soi sont les trois enseignements majeurs de cette discipline martiale japonaise.
L'Aïkido aide à la coordination des mouvements, l'entretien physique, le développement des notions de rythme et dynamisme et l'acquisition de gestes spontanés. Il permet également d'acquérir une plus grande maîtrise de soi.


      Etymologie          
Comme toutes disciplines, arts, professions, il y a l'apprentissage des principes de base, en fait il s'agit de l'alphabet, du solfège, des outils de départ, éléments indispensables pour acquérir la liberté d'expression.


Uke et Tori
En Aïkido, les partenaires (Aite) sont la plupart du temps au nombre de deux et souvent désignés par les termes suivants : Tori et Uke. Tori est celui qui exécute la technique et Uke est celui qui subit la technique.
Une des difficultés principales du travail d’uke est de permettre à l’autre de travailler et de progresser sans pour autant le corriger ou bien le bloquer. Comprendre le sens du travail d’uke, c’est aussi comprendre les principes mêmes de l’aïkido.


 Retour